AAP 2022 pour l’accueil d’agents de l’archéologie préventive dans les UMR

Dans le cadre de l’AAP 2022 pour l’accueil d’agents de l’archéologie préventive dans les UMR, nous avons le plaisir de vous informer que :
– Monsieur Cyril Viallet, salarié de Paléotime, sera accueilli au LAMPEA pour une durée de 1,5 mois.
– Madame Marie Laroche, salariée de Paléotime, sera accueillie à TRACES pour une durée de 1 mois.

Ces accueils entrent dans le cadre d’un programme d’intégration des agents de l’archéologie préventive dans le dispositif de la recherche archéologique française, soutenu par la Direction générale de la recherche et de l’innovation du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche, via une subvention au CNRS.

Cyril Viallet, docteur de l’Université de Perpignan Via-Domitia, spécialiste du Paléolithique inférieur et moyen méditerranéen, responsable d’opération au sein de la société Paléotime, est accueilli au LAMPEA dans le cadre du programme de recherche « Quartz et quartzite au Paléolithique moyen : approches fonctionnelles et expérimentales ». Cyril va travailler sur les implications fonctionnelles de l’utilisation des quartzs et des quartzites pour la production d’outils au sein des techno-complexes du Paléolithique inférieur et moyen. Via le développement de référentiels expérimentaux, il s’agit d’analyser l’intérêt fonctionnel de ces matériaux en comparaison des silicites. Il bénéficiera de la plateforme de microscopie optique et numérique du LAMPEA, ainsi que des connaissances de J.-P. Bracco, G. Porraz, J.-P. Brugal et P. Magniez. Les résultats seront replacés en particulier au sein des problématiques scientifiques propres aux assemblages du « Pyrénéo-garonnais », dans le Sud-Ouest de la France.

Marie Laroche, responsable d’opération pour le Néolithique au sein de la société Paléotime depuis 2013 et membre associé de l’UMR5608 TRACES à Toulouse, est accueillie dans ce laboratoire à partir du 14 novembre 2022 durant un mois. Le projet, incluant plusieurs collaborateurs, et intitulé « L’apport du site Au Cerisier (Saint-Aubin-de-Médoc, 33) dans la connaissance de la fin du Néolithique et des âges des Métaux dans le Médoc » s’insère dans le thème 4 de l’équipe PSH du laboratoire. Il s’agira durant cet accueil de reprendre l’intégralité des données acquises lors d’une fouille préventive, de les compléter et confronter à des résultats récents via une recherche  bibliographique conséquente. Le fond documentaire qu’offre ce laboratoire facilitera l’exploitation des données. L’intérêt est de créer une dynamique d’échange avec les différents intervenants du projet qui aboutira à une publication de l’ensemble des résultats obtenus.