Chemin de la Bretechelle (Clayes-sous-Bois, Yvelines)

 

La fouille du Chemin de la Bretechelle (Les Clayes-sous-Bois) a mis au jour un site moustérien situé dans un paléovallon qui s’ouvre vers la vallée du Gally au Nord.

L’étude géomorphologique a permis de reconstituer en partie l’histoire de ce paléovallon, des premiers comblements au Saalien à la couverture holocène. Une série de datations OSL ont été réalisées en encadrant le niveau archéologique. En corrélation avec les observations pédostratigraphiques, ces datations relatives placent l’industrie à la transition entre les stades 5 et 4.

L’étude taphonomique montre que le niveau archéologique n’est pas en place. L’assemblage lithique a subi une série de déformations qui ont effacé toute possibilité de lecture du plan de répartition initial des objets. Néanmoins, les déplacements du mobilier sont limités et l’installation initiale des préhistoriques semble en lien avec la topographie des lieux (paléovallon).

L’étude lithique permet d’inscrire les pièces dans les différents schémas de production moustériens de type Ferrassie, avec une forte présence du débitage Levallois et un outillage retouché peu diversifié et faiblement transformé. Le débitage a eu lieu sur place.

L’étude pétrographique des silex montre un assemblage essentiellement constitué de matériaux régionaux, notamment les silex marins crétacés formés dans la craie constitutive du Bassin Parisien. Les rognons sont issus de ramassages dans les argiles à silex de la vallée de la Seine, au nord-ouest du site. Il n’y a pas de matière première locale sensu stricto, le site n’est pas un gîte.

Les états de surface des silex ne permettent pas de proposer une étude tracéologique complète. Néanmoins, les traces macroscopiques montrent une utilisation des objets sur place, dans diverses activités de sciage et/ou raclage.

Le site moustérien est issu de plusieurs petites occupations brèves. Ces occupations étaient probablement en lien avec des activités spécialisées, de subsistance notamment (camp de chasse). Au vu de la paléotopographie (vallon et replat au Sud-est), il semble logique d’imaginer un poste d’observation de la vallée du Gally et des déplacements de gibier.

Les niveaux supérieurs, sous la couche de labour, ont livrés quelques traces très fugaces d’occupations plus récentes, notamment au Néolithique.

INTERVENANTS :

Aménageur : SCCV Bretechelle
Prescripteur : DRAC – SRA Île-de-France
Opérateur : Paléotime



AMÉNAGEMENT :

Lotissement



LOCALISATION :

 

 
← Retour à la liste des fouilles préventives