Orlyparc (Athis-Mons, Essonne)

 

Quelque 39000 m² ont été décapés et fouillés, sur une emprise située au sud des pistes de l’aéroport d’Orly, à cheval sur les communes d’Athis-Mons (91, Essonne) et de Villeneuve-le-Roi (94, Val-de-Marne), par l’équipe de fouille de Paléotime et d’Eveha (sous-traitant), sous la responsabilité scientifique de madame Anne Hauzeur, du 04 septembre au 22 novembre 2017.

Plusieurs occupations ont été mises en exergue, suite à la réalisation des fouilles, étalées entre le Néolithique ancien et l’époque contemporaine, voire l’histoire récente du site durant la seconde guerre mondiale et les prémices de l’aéroport actuel. Les restes d’un habitat Blicquy – Villeneuve-Saint-Germain (BVSG) sont documentés par des fosses et du mobilier résiduel à la base d’un niveau ayant subi une pédogénèse. L’organisation spatiale des fosses en chapelet selon des alignements ouest-est trahit l’emplacement de bâtiments érodés. Si les vestiges de trous de poteau font défaut, une prospection géomagnétique, réalisée par la firme Posselt & Zickgraf Prospektionen (Allemagne), confirme l’existence d’unités d’habitation entre les alignements de fosses. L’abondance de fragments d’anneaux finis en schiste, tant en surface que dans les fosses, réalisés dans différentes variétés de roche, confère à cet habitat un statut particulier qu’il conviendra de préciser en le replaçant dans un cadre plus régional. Le corpus céramique se caractérise par l’extrême rareté des décors, indiquant une phase du BVSG ou un comportement socio-économico-culturel particuliers.

Des indices d’occupation ou de fréquentation du plateau au Néolithique moyen et récent sont à signaler, sans qu’aucune structure ne puisse leur être attribuée. S’ensuit une importante occupation à l’âge du Bronze, avec plusieurs fosses-silos et puis à l’âge du Fer, avec également plusieurs silos de très grandes dimensions. Tous ont en commun de nombreux fragments de pierre éclatés au feu. Les silos sont répartis sur l’emprise et apparaissent relativement isolés, sans organisation spatiale précise. Aucune trace d’habitat proprement dite n’a été découverte, si ce n’est un grenier à quatre poteaux dans le secteur des silos. La probabilité d’un habitat rural ouvert très dispersé organisé en grandes exploitations fait partie des hypothèses de travail. La présence d’une très grande fosse d’extraction d’argile ou de blocs calcaire créditerait l’idée d’une vaste zone d’activités artisanales.

Un enclos de la fin de la période laténienne ou du début de l’Antiquité accompagné de plusieurs puits ou de structures d’extraction étaye l’idée d’une zone à vocation artisanale perdurant jusqu’à l’Antiquité. La présence de plusieurs puits antérieurs à l’enclos ou concomitants illustre bien les besoins en eau sur cette partie du plateau sans source naturelle proche.

Enfin une série de fosses étroites, en fente (Schlitzgruben), ont été découvertes sur l’ensemble du site. Comme souvent elles sont vides de tout mobilier datant, rendant leur interprétation fonctionnelle délicate. Néanmoins l’une d’elle contenait le dépôt d’un ovicapridé et une autre les restes de deux individus placés l’un sur l’autre dans l’étroiture de la fente, avec pour seul mobilier associé un élément ferreux d’attache de vêtement au niveau du bassin. Des datations directes sont en cours.

La pérennité des occupations est l’occasion de développer des analyses croisées sur le paléoenvironnement, en se focalisant sur les analyses palynologiques, anthracologiques et micro-morphologiques des différents types de structures et d’avoir de la sorte une vision évolutive de la diachronie des événements. Une attention particulière sera portée aux fosses en fente pour déterminer leur fonctionnement et leur âge, puisque les découvertes étonnantes d’Orlyparc inscrivent d’ores et déjà la série dans les débats scientifiques sur cette question.

INTERVENANTS :

Aménageur : Aéroport de Paris
Prescripteur : DRAC – SRA Île-de-France
Opérateurs : Paléotime, Eveha (sous-traitant)



AMÉNAGEMENT :

Extension du site Orlyparc



LOCALISATION :

 



← Retour à la liste des fouilles préventives