Au détour de la fouille d’un site néolithique : « La Croix », Les Mées (Alpes-de-Haute-Provence)

Découvrez le travail des archéologues sur la fouille d’archéologie préventive de « La Croix » aux Mées (Alpes-de-Haute-Provence), réalisée entre mars et juin 2023, dans le cadre du projet d’aménagement d’un lotissement porté par la SAS Le Sequoia.

Réalisation et montage : Gilles Boulanger
Images drone : Élodie Burgat (Paléotime)
Équipe de fouille : Xavier Deparnay (responsable d’opération), Anne-Marie Curé (responsable d’opération adjointe), Thomas Barbaran, Jordan Benassi, Élodie Burgat, Joséphine Caro, Maëlys Cizeron, Michel Diaz, Léonore Galante, Mathieu Manent, Mélanie Marcel, Célia Passeneau.

Copyright © 2024 – Paléotime www.paleotime.fr

Actualité – Fouille préventive

L’équipe Paléotime a réalisé une fouille d’archéologie préventive à Saint-Astier en Dordogne du 12 février au 12 avril 2024, en préalable à l’agrandissement d’une usine de chaux.

Cette fouille conduite sur une superficie de 6 100 m² a vu la mise au jour de vestiges du Paléolithique moyen. Ces derniers consistent en petites concentrations de silex taillés où l’on distingue toutes les phases de la chaîne opératoire, depuis la mise en forme du bloc de matière première jusqu’à l’obtention de produits recherchés, voire la réalisation d’outils. Les premières observations faites sur le mobilier témoignent de schémas opératoires Levallois de modalités variées (à éclat préférentiel, unipolaire, centripète et convergent) réalisés avec différents types de silex très probablement issus d’un espace extra-local et, dans une moindre mesure, régional (silex du Sénonien et Bergeracois notamment).

La fouille a également livré quelques fragments de faune dont l’état de conservation rend complexe les identifications d’espèces en présence, mais certaines observations plaident en faveur de restes de mammouths.

Le travail de post-fouille va maintenant débuter, avec notamment l’étude des différents vestiges mobiliers mis au jour, et permettra ainsi de préciser ces données préliminaires. A suivre…

Actualité – Offre d’emploi en CDI

Paléotime recrute en CDI un(e) responsable d’opération spécialiste du Paléolithique, dans le cadre des fouilles menées sur le tracé du Canal Seine Nord Europe, pour une prise de poste à compter du quatrième trimestre 2024.

Consulter l’annonce en cliquant ici.

Si cette offre d’emploi suscite votre intérêt, merci d’adresser votre candidature par mail à l’attention de Sébastien Bernard-Guelle et Alexandre Morin, à l’adresse suivante : contact@paleotime.fr

Actualité – Fouille préventive

Une fouille d’archéologie préventive nommée « Rue du Buis » à Anneyron (26) a été réalisée par Paléotime du 3 avril au 13 juillet 2023 au préalable de l’aménagement d’un lotissement porté par PierreVal Aménagement, maître d’ouvrage.

Le site s’étend sur environ 1,3 ha, divisés en deux zones distinctes. Il est positionné sur des terrasses fluvio-glacières attribuées au Würm récent et se caractérise par un replat à l’ouest et une forte pente descendante en direction de l’est-sud-est dans la zone orientale, rejoignant un imposant paléovallon comblé de limon.

Les vestiges découverts concernent deux périodes : le Néolithique moyen et le premier âge du Fer.

Pour le Néolithique moyen, d’affinité chasséenne, les vestiges se répartissent à l’ouest et au nord de l’emprise. Bien que fortement arasées, les structures correspondent à des fonds de fosses et d’imposants silos comblés par des rejets anthropiques conséquents. En plus du mobilier illustrant le quotidien des hommes de cette période, des briques de terres crues, quelques trous de poteau et deux probables pièges de chasse ont été mis au jour.

Le premier âge du Fer est essentiellement marqué par la présence d’un alignement de 11 foyers à galets chauffés avec un léger décalé pour quatre foyers au sud. Ces structures foyères, particulièrement bien conservées, ont été mises en place en bordure du paléovallon, dans le bas de la pente du terrain. Deux à trois niveaux de blocs étaient conservés, recouvrant un niveau de charbons plus ou moins bien préservé. Les foyers tendent à s’organiser deux par deux, sauf à la fin de l’alignement où ils sont au nombre de trois. Une partie de l’étude des blocs des foyers a été réalisée in situ, permettant ainsi d’identifier des mouvements et des brassages de blocs intra-foyers.

Au-delà de l’alignement, plusieurs autres foyers circulaires à galets chauffés ont également été découverts de façon éparse sur le versant de la pente. Faute de vestiges datant, aucune attribution chronologique ne peut pour l’instant être proposée pour ces foyers.

Toutes ces données permettront un renouvellement des connaissances pour ces périodes dans un secteur géographique où elles étaient jusque-là méconnues.

Au détour d’une fouille d’un site paléolithique : suivre des archéologues du préventif

Découvrez la journée d’un archéologue sur le terrain, sur la fouille préventive réalisée dans le cadre du projet d’aménagement de la Zone d’Activité Économique des « Effaneaux » (Dhuisy, Seine-et-Marne). GME Eveha/Paléotime. Financement : SCI Lizy-sur-Ourcq

Film réalisé par Jérémy Blahay, septembre 2021.
Avec la participation de Pascal Tallet (responsable d’opération, Paléotime), Cyrielle Mathias (responsable de secteur, Paléotime), Lila Geis (technicienne de fouille, Paléotime), Mathieu Rué (géoarchéologue, Paléotime) et Jean-Pierre Casimir (conducteur d’engins, ATPLC).
Musique : « Headway » par Kai Engel (License CC BY 4.0 – cut and stretched – https://creativecommons.org/licenses/…)
Copyright © 2021 – Paléotime www.paleotime.fr