33ème colloque InterNéo

Le 33ème colloque interrégional sur le Néolithique se tiendra à Saint-Dié-des-Vosges les 8 et 9 novembre 2019. Paléotime sera présent avec une communication portant sur :

Occupations néolithiques en contexte de plaine alluviale, le site du Busa à Noyers-sur-Cher (Loir-et-Cher) : premiers résultats – par Harold Lethrosne, Clément Recq, Mathieu Rué, Janet Battentier, Vincent Delvigne et Anne Hauzeur.

Programme du colloque et informations pratiques.

1ère Conférence sur le Néolithique ancien en Europe (ENE2019)

Le premier colloque consacré au Néolithique ancien d’Europe se tiendra à Barcelone (Espagne) du 6 au 8 novembre 2019. A cette occasion, Paul Fernandes (pétro-archéologue, Paléotime) prend part à une communication portant sur :

« Mobility, interactions and networking within the NW Impresso-Cardial complex : highlights from Finale-Arene-Candide and Castellar-Pendimoun » (auteurs : Didier Binder, Cristina De Stefanis, Léa Drieux, Gilles Durrenmath, Paul Fernandes, Marzia Gabriele, Bernard Gratuze, Jean-Marc Lardeaux, Roberto Maggi, Chiara Panelli, Chrystèle Vérati).

Plus d’informations sur le colloque.

Formation silex Rennes

Paléotime, en collaboration avec l’Université Rennes 1 UMR 6566 CReAAH et le GDR Silex (soutenu par le CNRS, le Ministère de la Culture, l’Inrap et Paléotime) organise une formation à la caractérisation de la provenance des silex archéologiques. Cette formation se déroulera dans la salle de la lithothèque de Rennes-Beaulieu du lundi 30 septembre au vendredi 4 octobre. Le but de cette formation est d’améliorer la capacité des participants à la détermination des éléments discriminants qui permettent de préciser la provenance des silex archéologiques. 13 personnes, provenant de différentes institutions, sont inscrites à cette formation.

Projet Galiléo

Paléotime et le CEPAM (Didier Binder, Antonin Tomasso, Paul Fernandes) agissent de façon concertée, depuis plusieurs années, pour structurer le champ des recherches dédiées à la caractérisation des matériaux siliceux dans l’Arc provençal. Ce projet réunit le CEPAM et les équipes italiennes (Universités de Bari, Lecce, Rome et Sienne ; Surintendances archéologiques des Pouilles et de Toscane). Cette collaboration est de nature à modifier profondément les connaissances relatives aux ressources lithiques exploitées au cours de la Préhistoire dans le domaine franco-italien ; elle permettra de mettre en place et de partager des référentiels, des bases de données et des protocoles analytiques. Les deux équipes sont complémentaires aussi bien en ce qui concerne les données de terrain et référentiels déjà constitués, qu’en termes de méthodes et d’équipements.
Cette synergie a conduit à la mise en place d’un Groupement de Recherche réunissant le Centre National de la Recherche Scientifique – le GDR SILEX – soutenu également par le ministère français de la Culture, l’Institut national de recherche archéologique préventive et la société Paléotime. Ce groupement a été créé en janvier 2019 pour une durée de 5 ans sous la direction de Céline Bressy-Leandri. C’est le projet qui réuni le CEPAM, le MCC et Paléotime.
Au cours d’une réunion à Nice les 17 et 18 juin il a été décidé de faire le point sur les silex du sud de l’Italie que l’on retrouve dans les sites néolithiques du sud de la France.
Nous avons identifié deux axes prioritaires.
Nous proposons de lancer une enquête, sur le modèle de celle qui a été réalisée en France, afin d’identifier les collections de référence (lithothèques) du sud de l’Italie , les bases de connaissance (bases de données, cartographies, systèmes d’information…) et les outils d’analyse qui ont été mis en place pour la caractérisation de ces matériaux.
Le second axe vise à fédérer les communautés autour d’une question de recherche commune et d’intérêt général, à la fois en Italie et en France.
Dans cette double perspective nous envisageons une réunion de travail de deux jours, entre les 14 et 16 octobre 2019 à Vieste (Pouilles). Au cours de la première journée nous souhaiterions (i) présenter les outils et les perspectives du GDR SILEX, (ii) analyser les premiers éléments recueillis lors de l’enquête qui vous a été adressée et (iii) établir une premier état de l’art des problématiques et des connaissances concernant les silex de l’horizon Maiolica sensu lato. Au cours de la seconde journée nous envisageons une excursion dans les formations à silex du Gargano.

Nouvelle parution : L’Homme dans les Alpes, de la pierre au métal

L’Homme dans les Alpes, de la pierre au métal présente les Actes de la Table Ronde de Villard-de-Lans tenue en octobre 2016 et co-organisée par l’Association pour la Valorisation et la Diffusion de la Préhistoire Alpine (AVDPA), Paléotime, le département de l’Isère et la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes.


Vous retrouverez dans ces actes six articles auxquels ont contribué plusieurs membres de l’équipe Paléotime :
ANGELIN A., PERRIN T., NICOD P.-Y. – « Premier et Second Mésolithique des massifs subalpins du Vercors et de la Chartreuse. Approche diachronique à travers l’étude des industries lithiques »
ARGANT J., BINTZ P., DENG-AMIOT Y., MÉNARD G., PICAVET R., RUÉ M. – « Paléoenvironnement du Nord Vercors du Tardiglaciaire à l’Holocène : palynologie de la tourbière du Peuil (Claix, Isère) et du lac du Lauzet (Villard-de-Lans, Isère) »
FERNANDES P., TALLET P. – « Étude pétroarchéologique d’une série de silex du site des Baigneurs, à Charavines (Isère, France) »
GRIGGO C., BERNARD-GUELLE S., TILLET T., ARGANT A. – « La grotte de Prélétang (Presles, Isère) : un camp de chasse moustérien de moyenne montagne »
PICAVET R., ANGELIN A. – « Pré Peyret 1 (Gresse en Vercors, Isère, 1620 m). Une station mésolithique de montagne »
ROBBE J., GRIGGO C., BINTZ P. – « Le site de Alp2 (St Bernard du Touvet, Chartreuse, Isère) : Un campement de chasse d’altitude du Premier Mésolithique »

Plus d’informations sur l’ouvrage.